Volvo et Fiat seraient tentés par le Maroc

Kamal Mountassir 20/06/2015 15:19






L’industrie automobile a le vent en poupe

Les constructeurs automobiles Volvo et Fiat prendraient exemple sur leurs concurrents européens pour venir s’installer au Maroc. Des pourparlers seraient déjà en cours avec la firme suédoise et le constructeur italien si l’on croit des sources proches du ministère de l’Industrie. Les deux sites des deux géants et dont la production sera destinée vers l’exportation seraient installés dans la zone Tanger MED. Nos sources se sont abstenues concernant le montant de l’investissement et au sujet de la date de signature du contrat avec les deux constructeurs. Il faut dire que la stratégie adoptée depuis l’instauration du Pacte national pour l’Emergence industrielle qui s’étale sur la période 2009/2015 semble donner ses fruits, du moins avec les succès réalisés dans le secteur de l’industrie automobile.

Avec la signature le 19 juin d’un accord de construction d’une usine Peugeot Citroën à Kénitra, le Maroc est devenu une plateforme incontournable de productions et d’exportations vers l’Afrique et la zone MENA. Et qui fait certainement des jaloux à l’Est.

Il faut dire que depuis le recul des secteurs traditionnels tels que celui de l’agroalimentaire, le textile ou encore le cuir, le Maroc a opté pour une nouvelle stratégie pour développer d’autres secteurs qui intéresseraient les investissements étrangers. Ainsi et par le biais du Plan Emergence, le royaume s’est focalisé à émanciper d’autres secteurs promettants comme l’aéronautique, l’offshoring mais surtout l’industrie automobile. Dès l’année 2012, ce secteur a connu une progression très sensible avec des investissements directs étrangers dans ce secteur. A en croire les chiffres présentés par le département des statistiques des échanges Extérieurs de l’Office des Changes, ces investissements ont connu rapidement une forte évolution en passant à 3,6 milliards de dhs en 2012 contre seulement 913 millions de dhs en 2010.

Lors des cinq dernières années, le secteur de l’automobile a connu une nette progression tant sur le plan de l’investissement que sur celui de l’implantation d’usines de construction. Récemment, le secteur a connu l’implantation d’un site d’assemblage Renault de 400.000 véhicules par an à terme. Ce projet de 1 milliard d’Euros d’investissements devrait créer à terme près de 36 000 emplois directs et indirects et contribuer au développement de l’industrie automobile au Maroc.

Si le Pacte National pour l’Emergence industrielle a donné un véritable coup de fouet au secteur automobile, il n’en reste pas moins vrai qu’on est loin des objectifs escomptés dans les autres secteurs de l’industrialisation du pays.
http://www.quid.ma/economie/volvo-et-fiat-seraient-tentes-par-le-maroc-/